Linux, trousse de secours suite !

Chapitre deux , lecture et première manipulation de fichier

Allez zou, je reprends les commandes indispensables tout en révisant moi-même, en découvrant des astuces et des raccourcis bien pratique ^^

Bien nous allons partir sur l’idée de consulter, analyser et modifier un fichier de log qu’on appellera  « temporaire » et qui se situe dans le répertoire /var/logs.

  1. Première commande cat :

cat affiche l‘intégralité du fichier et pas que…

 

desktop@desktop:/var/logs$ cat temporaire.log

blablabla du fichier temporaire

pas grand-chose à dire

y a rien dedans

le paramètre –n permets d’afficher les numéro de ligne

 

desktop@desktop:/var/logs$ cat –n temporaire.log1             

blablabla du fichier temporaire2             

pas grand-chose à dire3             

y a rien dedans

Imaginons que nous ayons un deuxieme fichier, temp2 avec dedans du blabla bla.

Pour réunir les deux fichiers en un ( nouveau pas exemple ) , et bien c’est simple :

 

                desktop@desktop:/var/logs$ cat temporaire.log temp2.log > temp3.log

                desktop@desktop:/var/logs$ cat –n temp3.log

1              blablabla du fichier temporaire

2              pas grand-chose à dire

3              y a rien dedans

4              du blablabla du fichier

5              temp2.log

Attention, le signe « > »  signifie : Crée le fichier s’il n’existe pas, remplace son contenu s’il existe.

On aurais pu le remplacer par « >> » : Crée le fichier s’il n’existe pas, ajoute à la fin du fichier s’il existe.

cat permet aussi d’écrire dans un nouveau fichier, en indiquant à cat à quelle moment stopper la saisie :

 

     desktop@desktop:/var/logs$ cat << STOPPP >> temp4.log

> Il etait une fois

> un texte absolument inutile

> cette phrase sur une seule \

> ligne et en plus ça marche car, nous tapons ici

> chaque appui sur la touche [entrée] entraîne un saut de ligne,

> sauf si la ligne se termine par un antislash “\”.

>Si la ligne est laissée vide cela donne une ligne vide.
> Le mot “STOPPP” n'est pas écrit dans le fichier,

>c'est notre marqueur de fin de fichier défini dans la commande.

>On peut utiliser n'importe quel mot comme marqueur,

>par convention on trouvera souvent “EOF”

>qui signifie “End Of File” (“fin de fichier” en Anglais).

>STOPPP

Attention, ici tout ce qui est tapé et considéré comme une commande possible (ce que signifie >) d’ailleurs si on tape :

cat <<- EOF

On tape ici directement nos lignes de commande dans la sortie console plutôt que dans un fichier, et lorsque que cat rencontre EOF, il exécutera toutes nos lignes comme un batch.

Pour écrire du texte sans interprétation il suffit d’utiliser :

cat > temp5.log

et terminer la saisie par [Ctrl] [d].

Et voilà, on a fait un grand tour de notre ami cat !!

2. Deuxième commande less :

less affiche le fichier voulu page par page, on passe d’une page à l’autre via [espace] ou on peut faire défiler ligne par ligne avec [entrée].

Vous pouvez aussi utiliser la toucheFlèche vers le bas.

d : affiche les onze lignes suivantes (soit une moitié d’écran). C’est un peu l’intermédiaire entreEspace(tout un écran) etEntrée(une seule ligne).

b : retourne en arrière d’un écran.

Vous pouvez aussi appuyer sur la touchePage Up.

y : retourne d’une ligne en arrière.

Vous pouvez aussi appuyer sur la toucheFlèche vers le haut.

u : retourne en arrière d’une moitié d’écran (onze lignes).

q : arrête la lecture du fichier. Cela met fin à la commandeless.

 

Quelques raccourcis plus avancés

 

= : indique où vous en êtes dans le fichier (numéro des lignes affichées et pourcentage).

h : affiche l’aide (toutes les commandes que je vous apprends ici, je les tire de là). Tapez q pour sortir de l’aide.

/ : tapez/suivi du texte que vous recherchez pour lancer le mode recherche. Faites Entrée pour valider.

n : après avoir fait une recherche avec/, la touche n vous permet d’aller à la prochaine occurrence de votre recherche. C’est un peu comme si vous cliquiez sur le bouton « Résultat suivant ».

N : pareil quen, mais pour revenir en arrière.

3. Tail et sonic… heu head and tail !

 

Rapidement sur ces deux commandes, head permet de consulter les premières lignes d’un fichier, par exemple, celà peut permettre de consulter le doctype d’un fichier, etc…

Un peu plus pratique « tail » permet d’afficherla fin d’un fichier, et plus encore il permet de suivre l’évolution de cet fin de fichier en temps réel :

tail –f affiche la fin du fichier est vérifié toute les secondes s’il a évoluer et si oui, l’affiche

On peut paramétrer le temps de vérification par le paramètre –s suivi d’un nombre de seconde.

tail –f –s 3 temp4.log  /*vérifie toutes les trois secondes la fin du fichier temp4.log.

 

Voilà pour ce deuxième tour rapide des commandes linux, prochaine étape manipulation suite et surement pas fin.

Flipping

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :